le festival du livre Au Gray des Mots est parrainé par André Blanc …



Cette année, le festival du livre Au Gray des Mots est parrainé par André Blanc et Gérard Coquet.

Voici un mot de leur part :

« Un livre est une succession de rencontres,
Celle de l’auteur avec ses personnages, celle d’une l’histoire avec un éditeur, celle enfin d’un livre avec son public.

À cet instant, lorsque le miracle se produit, une relation s’installe, particulière, presque intime. Pendant cet adultère de quelques heures, tout est possible, y compris de tomber amoureux d’un héros inventé.
Et si c’était la rencontre de deux âmes ?
Écrire, c’est oser.
Lire, c’est accepter de prendre un risque. Dans les deux cas, on n’en sort pas indemne.

Un salon comme celui-ci est l’endroit idéal pour partager la même passion du frisson, en parler, apprendre à se connaître. Que serait une histoire sans quelqu’un pour la lire ? »


Cette année, le festival du livre Au Gray des Mots est parrainé par André Blanc et Gérard Coquet.

Voici un mot de leur part :

« Un livre est une succession de rencontres,
Celle de l’auteur avec ses personnages, celle d’une l’histoire avec un éditeur, celle enfin d’un livre avec son public.

À cet instant, lorsque le miracle se produit, une relation s’installe, particulière, presque intime. Pendant cet adultère de quelques heures, tout est possible, y compris de tomber amoureux d’un héros inventé.
Et si c’était la rencontre de deux âmes ?
Écrire, c’est oser.
Lire, c’est accepter de prendre un risque. Dans les deux cas, on n’en sort pas indemne.

Un salon comme celui-ci est l’endroit idéal pour partager la même passion du frisson, en parler, apprendre à se connaître. Que serait une histoire sans quelqu’un pour la lire ? »

Source

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *