Chronique de passion-romans


« Connemara Black, de Gérard Coquet
Éditions Jigal / 2017
341 pages

La Guinness et la pluie coulent à flot, le whisky et les invectives brûlent les gosiers, les lacs et les rivières sont remplis de truites et de saumons, on s’arrache les meilleures mouches pour les pêcher – c’est même ici le « sport national »! – et dans les pubs chauffés à la tourbe, on parle de pêche, des gens et du pays: nous sommes en Irlande.

L’Irlande, dont une partie a été méchamment convoitée d’un côté, puissamment défendue de l’autre, arrachée dans des bains de sang à travers l’Histoire, m’a conquis le temps de cette histoire. L’auteur aborde le pays d’une puissante façon, avec une ambiance pesante et lourde (de sens…). Gérard Coquet a réussi à m’enfouir complètement, coeur et âme, dans ce coin du monde qui m’a paru autant accueillant qu’austère.

La suite : http://passion-romans.over-blog.com/2017/03/connemara-black-de-gerard-coquet.html

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *