Chronique par Psyche des Livres


« CONNEMARA BLACK » DE GÉRARD COQUET (JIGAL POLAR)

Confrontée à une vague de meurtres inexpliqués, la Garda de Galway (la police irlandaise) se retrouve au centre de ce qui semble être une nouvelle guerre entre loyalistes et républicains. Dans le but de démêler le vrai du faux, le commissaire Grady envoie l’un de ses lieutenants, Ciara McMurphy, enquêter au coeur du Connemara, dans la baie de Clifden, que cette dernière a fui quelques années auparavant. Un retour aux sources qui s’accompagnera de sang et de larmes.

Difficile de résumer plus dans le détail l’intrigue de ce polar atypique tant celle-ci est dense et bien ficelée. Gérard Coquet a un talent indéniable de conteur. Dans les pas de son héroïne, le lecteur plonge dans cette Irlande des mythes et légendes et n’en ressort pas plus indemne que ses personnages.

Connemara Black est de ces polars noirs, crus, où rien n’est laissé au hasard et où chaque mot compte. La plupart des protagonistes sont d’ailleurs des……

La suite sur : https://psychedeslivres.com/2017/06/03/connemara-black-de-gerard-coquet-jigal-polar/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *